Oeuvre de Giovanni et Bartolomeo BON,

du plus beau gothique rayonnant du XVième  siècle vénitien,

xxxxxxx

la Porta della Carta

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

1929

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

David Woodlock (1842-1929)

 

 

.

La PORTA DELLA CARTA 

a ses pilastres polygonaux décorés de personnifications des vertus: 

la Prudence,

la Force 

la Tempérance,

la Charité.

 

Au faîte, les dominant toutes:

la Justice !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxx

Le Doge FOSCARI agenouillé devant le Lion en marche.

Il s'agit en réalité d'une copie réalisée au XIXième siècle par Luigi FERRARI pour remplacer l'original qui avait été détruit en 1797 et dont il reste encore un fragment conservé dans le Musée de la Fabrique

 

Francesco FOSCARI, 

portrait attribué à Lorenzo( Lazzaro ?) BASTIANI

Museo Civico Correr, Venice

 

Michele Marieschi.

Le Grand Canal avec le palazzo Foscari et le palazzo Balbi

M.Kurz

 

Francesco Hayez (1791-1882)

Les adieux de Jacopo Foscari à sa famille et à son père  Francesco

Galerie d'Art Moderne , Florence

En 1455, le doge FOSCARI est âgé de 80 ans et règne depuis 32 ans.Il a puissamment contribué  par son influence personnelle, son énergie et son intelligence à la grandeur de Venise.Après les premières guerres contre le duché de Milan, en 1433, une opposition s'était déjà formée contre lui et il avait voulu abdiquer mais ses conseillers avaient refusé.L'opposition n'avait jamais désarmé et s 'était attaqué à son fils unique dont la conduite  prêtait plus facilement à la critique.Dès 1455, le Conseil des Dix l'avait condamné à l'exil en Morée pour avoir violé la loi en acceptant des dons de Filippo VISCONTI.

L'exil s'était réduit ensuite à Trévise.JACOPO FOSCARI rentra à Venise  mais un des trois chefs du conseil des Dix qui l'avait condamné ayant été assassiné en 1450, les soupçons tombèrent sur lui; il fut de nouveau condamné à l'exil perpétuel à la Canée dans l'île de Crête où il resta 10 ans.De nouveau soupçonné d'intrigues avec le duc de Milan, il fut ramené à Venise et recondamné à l'exil perpétuel; il mourut à la Canée en 1457.

Le Doge accablé par l'âge et les chagrins domestiques tomba dans une telle apathie que le Conseil des Dix siégeant avec une " zonta " ( des adjoints) proclama sa déchéance.Le Doge refusa alléguant que, suivant la loi, seule une décision du Grand Conseil pouvait lui ôter le pouvoir. Le Conseil des Dix persista dans sa décision et le Doge se retira au palais Foscari sur le Grand Canal tandis qu'on élisait son successeur. Il mourut dans son palais le  surlendemain et le Conseil des Dix s'empressa, malgré l'opposition des parents, de décréter des funérailles solennelles auxquelles son successeur( Pasquale MALIPIERO) assista comme simple sénateur."

Histoire de Venise. Henri GAMBIER. Edition Ferdinando ONGANIA (Venise)

xxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les abords de la PORTE DOREE

sont toujours très animés.Par cette porte, on voit entrer et sortir à chaque instant les porteuses d'eau, les BIGOLANTE, robustes paysannes du Frioul, coiffées de chapeau d'homme à petit bord et portant deux seaux de cuivre en équilibre sur un bâton.Les margelles des citernes où ces paysannes vont puiser l'eau, dans la cour intérieure du palais, sont à elles seules de véritables petits chefs d'oeuvre.

Le cortile de San Marco

Lucas Carlevarys

Près de la PORTE DOREE sont aussi  installés Messieurs les écrivains publics. Ils font office d'avoués..et de dactylos, car, comme peu de gens savent lire, encore moins écrire, ils prennent sous la dictées les griefs de chacun. 

Ils sont en outre marchands de papier, et cette dernière activité aurait, selon certains, fini par donner à la PORTE DOREE son nom actuel de PORTA DELLA CARTA.

"Lettre" se dit, en effet, "carta "en italien.

 

"Nihil novi sub sole"

 

Les graves " notaires" , les greffiers de l'époque, qui tiennent cellule sous les portiques ne sont pas moins occupés: ce n'est pas  seulement le public , hélas, qui ne sait pas écrire, mais souvent aussi les magistrats.

Vie, grandeurs et misères de Venise. René Guerdan .

 

xxxxxxxxxxxxx

Détail du "Notaire" ( Chapiteau figurant les métiers)

xxxxx

Chapiteau sous le "Jugement de Salomon"

Le jugement de Salomon

oeuvre de l'école toscane de la Renaissance, attribuée à

Pietro de NICOLO de Florence et Giovanni de MARTINO de Fiesole

Détail du chapiteau

xxxxxxxxxxxxx

"Salomon est l'hôte immortel du palais vénitien.La pensée du roi sage hantait nécessairement les bâtisseurs de palais et de temples qui fixaient en eux l'espoir d'un agrandissement général de la destinée humaine.Comme juge inspirateur des doges, il siège à und es angles du palais ducal.Ses images foisonnent dans la ville et jusque dans ses humbles quartiers"

"Le poème byzantin à Venise" Edmond JOLY.

Vers le cortile...

 

un compteur pour votre site