La Piazzetta

 

Francesco GUARDI

 

La Piazzetta reste l'endroit le plus fréquenté de Venise.C'est, avec la Piazza, le seul endroit un peu large où la foule peut s'ébattre. Depuis toujours, le spectacle est constant et se renouvelle sans cesse.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxx

 Le gondolier crie : A la barque ! des flottilles aux voiles rouges et brunes croisent devant la pointe des jardins; les filets des pêcheurs, pendus aux mats, sèchent au soleil, et présentent le plus séduisant coup d'oeil.Que de types différents! que de cris divers sur ce quai si mouvant! que d'industries bizarres, depuis le marchand de pépins  jusqu'au prestidigitateur en plein vent, au marchand  de coquillages et de petites gondoles."(F.VALENTIN)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

De jour, la place était un théâtre.On y applaudissait des bouffons, et notamment celui qu'on appelait "il Moro di piazza", dont les facéties, les danses , les chants retenaient toujours un cercle de badauds. On y écoutait les conteurs,-les cantorie"- qui déclamaient des épisodes de la Jérusalem délivrée, le plus populaire des poèmes italiens, ou les exploits légendaires de Charlemagne et de Roland;on s'y groupait autour des aèdes dialectaux, qui chantaient en

s 'accompagnant à la guitare.La place était toujours pleine..[...]

 

xxxxxxxxxxxxxxx

Pietro LONGHI

Mais parfois, se répandait tout d 'un coup la nouvelle qu'un condamné allait être exécuté sur la piazzetta, qu'on y attachait un voleur au pilori, qu'on y exposait, pour qu'il put être identifié, le cadavre d 'un noyé.Aussitôt,c 'était une ruée.On assistait à une décapitation, on injuriait le filou, on défilait devant le corps;puis, surexitée, la foule retournait aux bouffons, aux astrologues,aux dentistes qui arrachaient les molaires dans un grand fracas de grosses caisses, aux marchands de glaces et de beignets, aux Arlequins et aux Pantalons qui improvisaient une scène de comédie...

(Auguste BAILLY)

 

xxxxxxxxxxxxx

Venise qui rit, Venise qui pleure.. frénésie et voyeurisme!

 Parmi toute cette agitation, deux évènements allaient , au XVIII ième siècle,  exiter la curiosité des Vénitiens: aristocrates et gens du peuple .

 En 1751, durant le carnaval,un rhinocéros fut exposé à la population !

Une médaille fut frappée en l'honneur d'un tel évènement.

Pietro LONGHI. Cà Rezzonico

xxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxx

Le 15 avril 1784, un ballon aérostatique fut lancé depuis la lagune , en face de la Piazzetta. Il était monté par le comte  ZAMBECCARI.  

Cette ascension fut commémorée par un tableau de GUARDI et  par une médaille .De nombreux poètes furent inspirés par cet évènement.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Giacomo Guardi ( 1764-1835)

variante du tableau peint par son père  Francesco, tableau conservé au Musée de Berlin

J.Poppel

Et puisqu'il est question de GUARDI.........une petite parenthèse

Portrait peint par LONGHI

Campiello della Madonna

 

 Un rio.......ci-dessus vers les Gésuiti......et ci-dessous vers les Apostoli.......

Retour : San Marco