Pour 6 personnes

*  6 œufs
*  500 grammes de mascarpone
*  50 grammes de crème fraîche
*  300 grammes de sucre semoule
*  3dl de café léger
*  1 petit verre de kirsch ou de rhum
*  des biscuits à la cuillère 
*  du cacao amer en poudre.

 

- Casser les œufs, placez les jaunes dans une terrine et les blancs dans une autre. Monter les blancs en neige( avec une pincée de sel )· 
- Mélanger  le sucre avec les jaunes d’œufs. Faire blanchir avec un fouet. Ajouter ensuite, en mélangeant délicatement, le mascarpone, les blancs montés en neige, la crème et le petit verre de liqueur, afin d’obtenir une pâte crémeuse et
homogène.


* Préparer  3 dl de café( moi, je le prépare corsé ) . Y verser un peu de liqueur. Y passer les biscuits rapidement, au fur et à mesure de la nécessité, et remplir le fond d‘une coupe  des biscuits mouillés en les plaçant côte à côte. 

*Etendre une couche de la crème préparée, ensuite disposer une nouvelle couche de biscuits mouillés au café et ainsi de suite jusqu’à terminer avec une dernière couche de crème bien nivelée.
-  Couvrir le plat et  le placer  au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Avant de porter à table, saupoudrer de poudre de cacao amer.

Remarques .
 Pour ma part, je trouve plus « logique » d’utiliser de l’Amaretto d’autant que je préfère son parfum plus ensoleillé, me semble-t-il et certainement plus doux. J’emploie alors  moins de sucre semoule. Je corse le café , d’origine italienne comme il se doit, j’y ajoute une bonne rasade du dit Amaretto et j’y trempe mes biscuits. On trouve actuellement dans le commerce de  gros biscuits du genre «  boudoir » , d’origine italienne aussi, qui conviennent parfaitement à la recette . Ils s’imbibent bien de mon  « café amarettisé » et s’intègrent moelleusement à la crème de mascarpone à laquelle j’ajoute toujours un trait de sucre vanillé ( déformation familiale ). Je n’ajoute pas nécessairement de crème fraîche ( surtout quand ce faisant , j’ose penser « calories ») et j’installe ce dessert dans une grande coupe ce qui permet aux  invités  de manger avec les yeux avant que de  savourer le résultat de mon investissement culinaire. Ils en redemandent…..c’est donc que c’est bon…..c’est donc que cela valait la peine…

Retour : Table des recettes