xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Conçu initialement pour devenir un palais, 

l'ensemble de bâtiments construit en ""L "" le long du Grand Canal  a été morcelé , 

au fil du temps, en habitations privées  .

xxxxxxx

Au dessus de la porte d 'eau,  ce médaillon très ouvragé et

le lion ( caché sur la photo par la bannière)

"A l'ombre de tes ailes "

""SUB UMBRA ALARUM TUARUM""

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

La famille IMER vivait   dans cette maison .( n'°3063/3065) de la Corte Sforza.

xxxxx

 

xxx

x3065...La porte du paradis perdux

""La mère Paolina Imer, comédienne, avait abandonné une carrière approximative par craintes des représailles divines à l'heure du jugement dernier, les comédiens étant alors toujours excommuniés. Mais être très soucieuse de son salut éternel ne l'a pas empêchée de pousser sa toute jeune fille dans les bras du septuagénaire MALIPIERO.

Giuseppe IMER, originaire de la ville rivale de Gênes, directeur de théâtre apprécié à Venise et le premier à faire jouer une pièce de son ami GOLDONI fut, lui aussi, un des soupirants de Zanetta ( la mère de Giacomo CASANOVA)

***

Quant à Teresa IMER,  

( Venise ,1723-Londres ,1797) 

Maîtresse à 18 ans du sénateur Alvise-Gasparo Malipiero (76 ans), elle rencontre chez lui Casanova

 avec qui elle aura un fils et une fille.Elle fut la cause du renvoi de CASANOVA par MALIPIERO, mais une réelle amitié les lia toujours.

Ayant débuté très jeune comme chanteuse au théâtre San Samuele, elle épouse un danseur, Angelo POMPEATI, et l'un et l'autre se produisent sur les grandes scènes d'Europe.

***

Teresa revoit Giacomo Casanova , à Venise, en 1773, aux fêtes de la Sensa ,  et cinq ans plus tard, à Amsterdam, elle lui présente une petite fille que Giacomo se propose d'emmener et d 'élever, mais Teresa refuse et il passe son chemin.

Teresa, séparée de son mari, devient  la maîtresse du margrave de Bayreuth puis, à Bruxelles,celle de Charles de LORRAINE.

 .Directrice de théâtre à Anvers et à Gand, elle fait de mauvaises affaires, s'enfuit à Londres et ouvre une brillante maison de plaisirs sous le nom de CORNELYS, l'impératrice des plaisirs.

Elle meurt emprisonnée pour dettes, dans une triste geôle londonienne, bien loin de la paisible corte qui nous occupe"

Source : 

La Venise de Casanova.

Dominique CORNEZ-JOLY.

xxx

Carl Ludwig Becker

xxxxxxxxxxxxx

 

La maison de la famille IMER donne sur le jardin du palais MALIPIERO.

C'est ainsi que se noue  l'idylle entre Teresa et le jeune Casanova

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Théâtre San Samuele puis théâtre Camploy(1853) corte del Duca , 3044

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le théâtre de San Samuele avait été construit par le patricien Giovanni GRIMANI.

Il était situé sur un terrain situé entre les côtés du Rio del Duca et le ramo corte del Teatro; sur les côtés courts entre la corte del duca et la calle Stampador.

Il ne donnait pas directement sur le Grand Canal mais on y accédait certainement par ce côté.

xxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Sources : 

La Venise de CASANOVA.

Itinéraires d'aujourd'hui dans la ville d 'autrefois. Dominique CORNEZ-JOLY.

Ballades musicales dans Venise du XVIe au XXe siècle.Sylvie MAMY.

Assessore di turismo: Catherine E. :-)

 Portrait de Teresa IMER  :Université de l'Illinois à Urbana-Champaign

 

 

Retour : Sommaire des dossiers

Retour chez Gaetano & Zanetta Casanova

retour à la Calle delle Muneghe

Vers la Cà del Duca

 

un compteur pour votre site