Petite approche symbolique

 

De tous temps le symbole été usité pour la transmission des messages et ce en toutes civilisations,  Le symbole a toujours parlé à l'homme et l'homme a toujours interprété le symbole. Il est du reste intéressant de noter qu'une fois que l'on possède la clé,  il suffit de savoir interpréter pour que s'ouvre à nous , dans une limpide compréhension ,le message des  créateurs. Comme le soulignent les alchimistes dans leur devise :

"Lege, lege, relege, ora, labora et invenies"

 "Lis, lis, relis, prie, travaille et tu trouveras"

 

La tête de l'empereur romain, les précieux médaillons de marbres sertis dans les festons de feuilles d'acanthe et le paon, -autrefois polychrome, qui trône et fait la roue sur un fond diapré de marbres antiques, au coeur d 'une fenêtre trilobée- décorent la façade de la <Cà Gritti", véritable joyaux de l'architecture gothique vénitienne.

Campo San Giovanni in Bragora

 

xxxxxxxxxxxxx

John RUSKIN. Les pierres de Venise.

Le paon!

D'origine cosmique, c'est un animal  tenu en grande considération dans la mythologie persane, chez les Sufi et dans le folklore arabe.Il représente l'univers, la plaine lune, le zénith, mais il est également un symbole d'immortalité puisqu'on dit que la viande de paon est incorruptible.(?)

 C'est un animal béni dans la religion islamique puisque sa queue possède les couleurs du Paradis et que son cri est de bon augure.

 

Dans la tradition chrétienne, on les représente souvent en train de boire à une source qui renvoie au calice eucharistique, ou en train de déguster les fruits de l'arbre de la vie.

 

 

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx  

 

San Marco.

 

Carlo CRIVELLI.

L'annonciation.1486.

National Gallery .Londres

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Dans San Polo,Ramo del Luganegher,

Une représentation relativement récente d'une patère  hautement symbolique, travaillée à l'identique":corniche dentelée , représentation d'un aigle vu de façe qui semble avoir capturé deux lièvres. Une patère traitant du même thème  et datant, elle,  du XIIe-XIIIe siècle se trouve sur la façade du palazzo Moro, dans le Dorsoduro, Fond. Zattere al Pontelongo 1511. Parr.San Trovaso.

 

Le Titien. Deux aigles combattant un dragon
Orléans, Musée des Beaux-Arts

L'aigle

Le sceptre de Zeus était déjà surmonté d'un aigle qui prenait son envol pour transmettre aux hommes la volonté du dieu.sa capacité de monter très haut dans le ciel pour y regarder les rayons du soleil et de planer entre les éclairs le conduit près du dieu duquel il est le messager.Les Grecs lui attribuaient une qualité de "conducteur d'âmes.

"Il avait pour mission de guider les âmes des morts de l'ombre vers la lumière de la vie ultra-terrestre.On le retrouve en tant que symbole du soleil dans la culture pre-islamique, dans la mythologie égyptienne, mésopotamienne, turque et mongole.Les Indiens d'Amérique voyaient en lui la représentation du Grand Oiseau du Tonnerre. "

 

Symbole du courage et de la puisance, l'aigle à la vue perçante peut, seul de tous les oiseaux, «regarder fixement la lumière d'Apollon» (Aristote).

 

!!! en héraldique , l'aigle est de genre féminin: une aigle!

¨Certains éléments gardent encore des traces de leur lointaine polychromie.

 

Aigle bicéphale et tapir. Photo:Stef*

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Palazzo LEZZE

Campo San Luca

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le lièvre  

était associé dans l'ancienne Egypte au culte d'Osiris et il représentait la fécondité et symbolisait la franchise. L'Occident chrétien lui a attribué comme qualités symboliques la timidité, la vitesse et la peur. Il fut consacré, chez les Grecs, à la déesse Aphrodite et à Dionysos. On en a également fait une constellation.

 

 

Cet animal “qui gambade le jour et dort la nuit” a une particularité :« Il naît les yeux ouverts et de ce fait il est initié aux Mystères et joue un grand rôle dans la magie et la médecine populaire. » De plus il est “changeant” (de pelage) et lunatique comme l’astre dans le visage duquel certains peuples pensent le voir se dessiner en lieu et place de notre “Homme de la Lune” .

"Le pàtere venetiae"Amalia Donatella Basso

 

 

 

Le crocodile  est avant tout le « Dévorateur » (dans l’épreuve de la pesée de l’âme, Amenuit, le monstre à gueule de crocodile, attend patiemment de dévorer l’âme de celui pour qui la balance aura penché du mauvais côté) mais un dévorateur respecté en tant que dépositaire des forces mystérieuses de l’eau, de l’eau liée à la fertilité et à l’abondance.

 

 

Le loup

Son nom grec lykos a la même racine que lyke "lumière". Ce qui explique peut être les écrits selon lesquels les Anciens représentaient le Soleil comme un loup.

Dans la tradition arabe, le loup possède une nature double: il est le loup dévoreur cité par le Coran et dans les contes pour enfants mais il peut aussi assumer une fonction thaumaturgique du point de vue magique et religieux.

  Le chien était également un symbole religieux, les peuplades primitives lui reconnaissaient une  

capacité mystérieuse de divination ou une sensibilité prémonitoire concernant des évènements qu'elles ne comprenaient pas : éruptions volcaniques, tremblements de terre, temps à venir...

 

 

Le griffon

Les griffons  étaient perçus comme des être démoniaques. 

 Ils étaient accusé de se nourrir de l'âme de leurs victimes et de les emprisonner dans leurs corps. Mais au Moyen-Âge, leur nature symbolique changea. Le lion étant considéré comme le roi des animaux, symbole fier et puissant de la force sur terre.

 L'aigle quant à lui étant le symbole de l'intelligence au combat, de la ruse, de la sagesse, il était considéré comme le roi des oiseaux.

 

 Il n'est pas étonnant que le griffon  devint vite une créature de Dieu, maître sur terre comme dans les airs.

 À l'instar du lion et de l'aigle, il  devint lui aussi une figure de choix sur les écus.

 

 

 

La plus ancienne référence au griffon date d'environ de 3000 ans avant Jésus-Christ.

 Des images de griffon  ont été découvertes dans les territoires du moyen-orient et de la grèce antique.

Les légendes racontent aussi qu' Alexandre le Grand essaya à maintes reprises de chevaucher, sans succès, un griffon

 

Griffon de la mosaïque de Torcello (début XIe siècle)

Torcello

 

 

Petite approche symbolique ( suite )

un compteur pour votre site