Campo San Maurizio

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Palazzo Bellavite-Terzi construit pour Dionisio BELLAVITE, marchand d'huile et de farine, en lieu et place du campanile de l'église San Maurizio.L'imposante façade, qui aligne deux étages de serliennes, fut décoré à fresques par Véronèse vers 1555. On attribue généralement la conception de ce palais à Jacopo SANSOVINO, à cause de certains détails de la façade  tels les balustres à tête de diamant.Toutefois le nom de Michele SANMICHELI est très souvent cité,  hypothèse que conforte la participation de Véronèse à la décoration de la façade lequel participa plus d'une fois  aux oeuvres de son "compatriote".

 Au cours de sa longue histoire, le palais passa ensuite aux mains des famille Giavarina, Sora, Soranzo, Cavriani, Terzi, Cromer et finalement Baffo.

Le palais fut habité par :

Alessandro MANZONI

1785-1873

Giorgio BAFFO

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Alessandro MANZONI en  1805

xxxxxxxxxxxx

x

xxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 En 1803 Alessandro  a 18 ans.Il se rend à Venise à l'invitation de son père afin d'y accompagner l'épouse de son cousin  Giovanni Manzoni.C'est à Venise qu'il écrit :

Pomeriggio di Trimalcione  et  A Giovan Battista Pagani 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx (Venise, 1694 - Venise, 1768)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Giorgio Baffo naquit à Venise en 1694 et y mourut en 1768, âgé de soixante-quatorze ans. Il était le dernier représentant d’une vieille famille patricienne qui avait fourni une sultane aux Ottomans. (...) Les poèmes de Baffo ne parurent pas de son vivant. Trois ans après sa mort, ses amis firent paraître un recueil qui contenait près de deux cent pièces.

Fils du valeureux Sopracomito de Galère Ludovico Baffo qui mena des actions hardies contre les Turcs en 1650 et qui participa à la bataille des Dardanelles (1694) et à la victoire de Scio, Zorzi Baffo s’illustrera par ses Œuvres Erotiques.

Ses écrits au service de la conquête amoureuse le rapprochent plutôt d’une femme de sa famille qui avait été capturée en mer par les Turcs : les parents furent vendus comme esclaves et la fille fut envoyée au harem.

Elle devint l’épouse du Sultan Amurat III et en 1568, elle fut la mère du futur Mahomet III. Elle exerça une longue domination sous les règnes de son mari et de son fils. Elle avait peut-être bénéficié de la protection reconnaissante de Marie Madeleine, en l’honneur de laquelle la famille Baffo avait édifié l’église de San Maria Maddelena en 1222 !

Baffo citait volontiers le pouvoir et les dons érotiques de cette parente, qui les avait sans aucun doute transmis à ses illustres descendants…Giorgio Baffo fut, avec Ruzzante, Carlo Goldoni et Berto Barbarani un des écrivains majeurs en langue vénitienne. Il fut un auteur prolifique de sonnets licencieux, au nombre de 760.Baffo fut un poète philosophe qui dédia ses écrits « aux hommes et aux femmes aimant à rire et sachant regarder les choses du bon côté » . Il fit remarquer qu'« on n'y trouve ni critiques ni offenses contre les personnes, il n'y est question ni de Dieu, ni des rois. »

 

Les Fiancés d’Alessandro Manzoni (I promessi sposi en italien) fait partie du genre du roman historique et est considéré comme l’un des écrits majeurs de la littérature italienne. Il est considéré comme l'oeuvre la plus représentative du Risorgimento et du Romantisme italien. Du point de vue structurel, il s'agit du premier roman moderne de l'histoire de toute la littérature italienne. Cette oeuvre eut aussi une grande influence sur la définition d'une langue nationale italienne.

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le portail rehaussé d'un très bel écusson  rappelant le style d'Alessandro VITTORIA ( photo : Barocco)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Palazzo MOLIN ( photos : Zen)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxphoto : Barocco

x

xxxx Photo: Zen
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxPhotos: Zenxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

                                        

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Palazzo Zaguri

 

Cet imposant palais de style gothique a la particularité de présenter deux façades de  presque même importance. L'une, la principale donne sur le campo , l'autre donne sur la fondamenta Corner, qui longe le rio de San Maurizio.Son édification commence au XIV ième siècle,  sur commande d'une famille milanaise ayant fait fortune dans le commerce de la soie, les Pasqualini.Quelques éléments caractéristiques signent une façade travaillée au cours du XV ième siècle. En 1521, les Pasqualini vendent leur palais aux Priuli, pour la somme de 5400 ducats.Au cours des année,  cette belle demeure  devient la propriété du jurisconsulte Vincenzo Pellegrini et ,par le jeu des mariages,  revient  ensuite à  Girolamo ZAGURI. Les ZAGURI ( connus sous le nom de Saraceni)  sont  des nobles originaires de Cattaro , venus s'installer à Venise vers la fin du XV ième siècle. En  1504, ils obtiennent la "citoyenneté "vénitienne et sont  reconnus dans le patriarcat vénitien depuis 1563. Au début du XIX ième siècle, l'homme de lettres, Pietro Antonio ZAGURI( 1733-1805)  fait reconstruire l'église de San Maurizio. Cette famille d'origine monténégrine s'éteint en 1810, à la mort de Pietro II Marco ZAGURI. ( clic!!)  Devenu proriété des Braganze, le palais retourne ensuite à la commune de Venise qui le vend en 2007. Le palais devenu propriété privée est , à présent aménagé en  B&B.La façade  " arrière" avec sa porte d'eau,  laisse supposer que  le palais s'ouvrait directement sur le rio avant la construction de la fondamenta.

 

 

Les archives casanoviennes du château de Dux en Bohème, où Casanova passa la fin de sa vie, renferment une volumineuse correspondance qu'il entretint avec l'Europe entière. Les lettres du comte Maximilien Lamberg et celles de Pietro Zaguri, ses deux meilleurs amis, y forment les corpus les plus importants et les plus intéressants. La correspondance du comte Lamberg se voit pour la première fois publiée en français, sa langue originale, et dans son intégralité. Celle de Pietro Zaguri est présentée dans une traduction française, elle aussi inédite, due aux soins de Gérard Luciani, spécialiste de la littérature vénitienne du XVIIIe siècle. Ces lettres permettent de suivre Casanova dans ses activités intellectuelles et sociales au-delà du récit de ses Mémoires, et d'assister à l'élaboration de son oeuvre dans ces années qui furent les plus fécondes de sa vie d'écrivain. Les lettres familières de M. Lamberg sont aussi des sortes de nouvelles à la main fertiles en nouvelles de l'actualité politique, sociale, intellectuelle et mondaine de l'Europe fin de siècle; celles de Zaguri narrent au vif la chronique des dernières années et la chute de la République de Venise. 

http://www.fabula.org/actualites/article25065.php
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

...aux entours de San Maurizio

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx Photos: Barocco

Campiello drio la chiesa

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

un petit .........
Retour : Chiesa San Maurizio
Retour  : Table des dossiers... Retour : scuola degli Albanesi
Bibliographie : 

Les trésors de Venise ( National Geographic)

Venise.Trente itinéraires à la découverte de la ville.

I palazzi di Venezia.Marcello BRUSEGAN.

 ........Barocco, Edda,  J@M,Monteverdi, Solange ,Zen....

un compteur pour votre site